Quelle liberté d’expression pour l’opposition municipale ?

Communiqué du 3 juin 2014

Quelle liberté d’expression pour l’opposition municipale ?

  • Est-il normal, deux mois après les élections des 23 et 30 mars derniers, de ne pas disposer de cartes d’élus municipaux ni de permanence publique pour les élus du Groupe Front National/Pontault Bleu Marine ?
  • Est-il normal de ne pas disposer, un mois après le dernier Conseil Municipal du 5 mai, de son compte-rendu public ?  Est-il normal que ce compte-rendu ne soit toujours pas publié sur le site officiel de la Ville, ce qui interdit aux citoyens de Pontault-Combault d’être informés des délibérations votées et des débats menés durant ce dernier Conseil Municipal ?
  • Est-il normal de ne pas disposer de « tribune libre » dans les deux derniers magazines municipaux (mai et juin 2014) alors qu’y figurent, en revanche, d’importantes interviews des adjoints de Monique Delessard ?
  • Dans le même temps, la Municipalité s’est empressée, une semaine avant les élections européennes, de retirer tous les panneaux d’affichage libre. Sur les 22 panneaux initialement présents dans la ville, seuls un quart d’entre eux ont été réinstallés après ces élections. Quel est l’intérêt de supprimer ces points d’affichage, alors que les supports étaient neufs et qu’ils permettaient la libre expression politique et associative ?

    Christophe BERTIN
    Conseiller municipal et communautaire pour la commune de Pontault-Combault

    Contact: pontaultbleumarine@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.