Délégation du FN 77 à la conférence de la FENL

Le FN 77 était présent ce samedi 14 mai 2016 à l’excellente conférence organisée par la Fondation pour une Europe des Nations et des libertés du groupe européen du FN au Parlement européen. (https://enl-france.eu/)

 

Screen-Shot-2016-05-06-at-11.11.35IMG_0732IMG_0722

CHANGER LE MODÈLE ÉCONOMIQUE EUROPÉEN IMPOSE PAR L’UE

Les Intervenants :

Jean claude WERREBROUCK (FR)

Maria NEGREPONTI-DELIVANIS (GR)

Alberto BAGNAI (IT)

Jacques SAPIR (FR)

Edin MUJAGIK (NL)

Matthew GOODWIN (UK)

Claudio BORGHI (IT)

Jean jacques ROSA (FR)

Hervé JUVIN (FR)

Question : La Stratégie économique de l’UE est elle viable ?

Pour M. NEGREPONTI c’est un échec irréparable basé sur des fondements qui ne sont pas solides, ceci à cause de la coexistence de pays ayant de grands écarts structurels.

Le traité de MAASTRICHT a approfondi les excédents commerciaux de l’Allemagne et fait baisser l’économie des pays du sud. Le très faible taux de la Banque central a augmenté ce déficit.

Les économies faibles ne peuvent plus se protéger.

La création de cette monnaie unique est génétiquement déficiente, crée une austérité dure (sans limite dans le temps) et entraîne une augmentation de la dette

L’ouverture sans limite d’une économie extérieure est un danger créant une désorientation néfaste (ex la Grèce)

Le processus de baisse de charges fiscales

Le sauvetage drastique des Banques

En conclusion : ce n’est pas viable et ce système met en avant la compétitivité avant le bien-être de la population avec un appauvrissement de 85% de la population active totale.

Pour E. MUJAGIK entre 1999 et 2015 la croissance économique sur 15 ans est passée de 9 à 20% sur les pays « non zone euro » alors que pour ceux de la zone euro elle était de 17,5.

L’augmentation du chômage est la plus forte dans la zone euro.

Les autres pays européens ont des résultats structurellement meilleurs que les nôtres.

Si la devise a besoin d’un fond de sauvetage permanent, que faut-il en penser ?

Pour les partisans de l’euro : Il doit y avoir une union monétaire, budgétaire et politique. Pour eux une union monétaire sans union politique n’est pas possible mais les Pays Bas qui ont une union avec d’autres pays ont gardé le Florin et ont prit également le Mark et c’est un grand succès sans qu’il n’y ait jamais eu d’union politique.

Pour eux l’euro est irréversible et il est absurde de dire qu’il n’existe plus. Mais il était aussi absurde de dire dans les années 70 que la France et l’Allemagne partageraient un jour la même monnaie.

En fait pour sauver une certaine collaboration nécessaire en Europe nous avons besoin de moins d’union européenne.

Pour lui l’euro n’est pas viable

Pour le professeur BAGNAI ça n’est pas viable

Dans cette Europe tout le monde est entrain de perdre. Le traité de MAASTRICHT favorise la circulation des capitaux et SHENGEN favorise la circulation du travail. On pense que cette libre circulation est auto-équilibrante mais dans une fable on a difficilement vu que le loup aidait l’agneau.

Pour J. SAPIR

L’UE va vivoté mais le nombre de crises va augmenter. La banque centrale fera tout pour éviter l’augmentation des taux d’intérêt.

Les États auront tous des politiques d’austérité qui vont tuer les pays car ils ne pourront pas ajuster les taux de change. L’économie allemande a dévasté les autres économies et entraîne une stagnation.

Il faut adopter une stratégie d’engagement d’augmentation des dépenses publiques d’équipements et d’investissements (équipements et services publics).

En contre partie il faudrait ajuster les différents taux de change

Les pays récupéreraient leur compétitivité et grâce aux investissements pourraient à terme arriver à retrouver un équilibre interne ?

Pas viable car si vous coupez dans la dépense publique pour 3 points de PIB vous augmenterez de 14% à 15% le taux de chômage

Pour WERREBROUCK l’Europe se détricote tout doucement. L’Allemagne émiette les autres et détruits les nations. Pour lui c’est le recul de la république et la montée des minarets.

Pour GOODWIN

Le taux de croissance est de 1,5 en zone euro par rapport à 6,5 en Chine. Tous les autres pays ont une croissance de 10%. Nous manquons de capacité de concurrence et il n’y a pas de taux de change

Il y a 300 000 nouveaux migrants en Angleterre par an. L’année prochaine ça coûtera 26 milliards d’euros à l’Allemagne et 350 à 400 milliards d’euros dans 10 ans.

Tous les habitants se demande si l’UE est viable. 80% des français ne sont plus d’accord. Il y a une grosse différence entre les pays fondateurs et les autres. Le soutien à l’euro a baissé de 10% ces dernières années.

Il faudrait :

Investir massivement dans l’Industrie militaire

Investir massivement dans la recherche et le développement

Rétablir des taux de change intéressants

Comment en sortir quand il y a une dette très forte :

Nous sommes en crise car la dette privée est plus forte que la dette publique. La croissance

résoudra la dette mais à condition que le taux de croissance soit plus rapide que l’évolution de la dette pour être viable.

Dans tous les cas l’équilibre des nations doit passer par le respect des peuples.

Question : Les Avantages de la Souveraineté Nationale

Pour J.J ROSA C’est le taux de change qui est le plus important, il affecte directement le prix des autres produits. Le taux de change peut détruire une économie.

Là le taux de change est neutre.

Les industries encaissent les handicaps de compétitivité.

La condition première est de rétablir la vérité des changes, avoir un taux de change et une monnaie nationale.

Pour GOLDWINN (Brexit) aujourd’hui en Angleterre c’est 50% pour 50% contre.

Ceux qui sont pour la sortie = gagnent sur le thème de l’immigration (identitaire) et la couverture sociale mais perdent sur le niveau économique.

Si le Brexit ok : il faudra relocaliser et une sortie douce de la GB.(négociation avec intégration économique

il faudra replacer la GB dans un accord de libre échange (accords bilatéraux comme la Suisse)

Ensemble de mesures sur mesure il faudrait réinventer son propre modèle (renforcer les exportations et plus de liberté des personnes).

Pour BORGHI Un gouvernement ne sert à rien dans la zone euro

Pour SAPIR A la fin des années 80, la France s’était ouverte aux marchés extérieurs et à la concurrence par rapport à des taux d’intérêts d’avec l’Allemagne.

Nous avons perdu la souveraineté de fixer nos propres taux d’intérêts

Il faut que l’État sorte de l’euro, que la banque de France soit rattachée au gouvernement avec un contrôle du parlement

Il faut une politique monétaire adaptée au pays avec une dépréciation de la monnaie, un cadre de répression financière (avec un contrôle sur les taux d’intérêts qui seront différents)

Il faudra favoriser certaines branches de l’industrie.

Question : Comment Reconstruire Les économies Nationales

Pour ROSA il faut rétablir la monnaie nationale avec une priorité aux Français

il faut alléger l’impôt sur le travail pour rétablir un vrai prix sur le travail et que celui ci devienne plus rémunérateur

Le vrai problème c’est l’impôt

il faut avoir une velléité du prix des changes et une fluctuation du coût des changes

il faut un allègement du coût du travail

Pour MUJAGIKN

Il faut une flexibilité pour les pays et ne pas imposer car on prolonge la misère.

Pour WERREBROUCK

Il faudra une dévaluation de 20 à 25% en France pour pouvoir sortir de l’euro. L’efficacité dépendra de l’élasticité du prix.

Il faudra un système politique dans lequel les élus puissent être licenciés par référendum

Pour NEGREPONTI

Seul une augmentation du PIB à un rythme plus rapide que la dette sera salvateur.

Pour BORGHI

Il faudra se focaliser sur la démographie (ex le Japon, sa dette représente 200%du PIB) Il n’y a pas de croissance si la population est vieillissante

Il faut oser avec des mesures incitatives

Pour BAGNAI Les socialistes en Italie, soutenaient le capital plutôt que les peuples, la nation était l’ennemi de la gauche pour la combattre ils ont décidé de faire un état plus grand. Mais a-t-on déjà vu qu’une tumeur plus grande que le cancer pouvait sauver le patient ?

On a créé les états Unis d’Europe, une maquette d’états démocratiques mais on a violé la séparation des pouvoirs (si pas de jeu politique, pas de démocratie).

Il faudrait que les états soient libres de coopérer dans les domaines où ils sont forts.

La future solution pour l’Europe c’est la Démocratie (dans le monde aucun peuple n’a fait ce modèle Européen)

Pour JUVIN il faut l’ouverture à l’interdépendance car l’indépendance crée la dépendance et de la dépendance on passe à la soumission.

Il faut renationaliser la dette et refonder les marchés

Il faut renouer le lien avec les travailleurs et leurs entreprises

Il est temps de proclamer les Droits collectifs des peuples au côté des droits de l’individu.

Compte-rendu par Laure Le ROUX, sda du sud 77.