Les « réfugiés » avant les travailleurs français !

Une grande chaîne de distribution signe un partenariat pour favoriser l’emploi des « réfugiés » en Ile-de-France.

Je dois vous avouer que je ne n’ai pas été surpris, lorsque que j’ai lu ce communiqué venant d’une grande chaîne de distribution. Cette chaîne va favoriser l’embauche  de « réfugiés ». Voilà nous y sommes. Nous avons eu la discrimination positive de Sarkozy, les emplois à un euro mis en place par Merkel en Allemagne, voilà maintenant l’embauche prioritaire pour les réfugiés, via le réseau Reloref, pour l’Emploi et le Logement des Réfugiés.

Je n’ai pas été surpris par ce communiqué, car les réfugiés, vont devenir une main d’œuvre très intéressante, pas chère, malléable et corvéable à merci.

Mais c’est vrai que le marché de l’emploi à coup de formations bidons, d’emplois précaires, de travail à  temps partiels…va tellement mieux en France que ce groupe, qui ne sera pas le seul soyons en certain, ne pouvait pas faire autrement.

Enfin ça  va mieux !

C’est cependant aller un peu vite. Il y a encore  toutes catégories confondues (A, B, C, D et E) 6 099 700 chômeurs en France métropolitaine (6 429 900 sur la France entière), une vraie réussite pour le gouvernement.

Ce groupe n’a donc pas pu faire autrement que de se tourner vers les réfugiés  déjà beaucoup  plus aidés que de nombreux Français: les jeunes dont le taux de chômage atteint 25%  et les seniors, eux, attendront.

Ne vous trompez pas, je trouve normal et même c’est ce qui fait la fierté de la France d’accueillir des réfugiés. Les vrais réfugiés, ce qui n’est pas toujours le cas. Mais il ne faut pas nier que nombre de réfugiés aujourd’hui sont des migrants économiques qui fuient leur pays en espérant trouver mieux chez nous.

Cette politique d’embauche est encore un bel appel d’air envoyé vers ces pays. La France avait déjà à travers les emplois détachés – en augmentation de 25% l’année dernière- une main-d’œuvre moins chère, elle a maintenant la main d’œuvre des réfugiés.

Peut-être un jour viendra le tour des Français. Ceux qui attendent des années l’espoir de trouver un emploi souvent précaire.

Cette chaîne de distribution est libre de sa politique, et moi je suis libre de m’indigner. Elle veut ainsi insérer ces réfugiés. Insérer? Je croyais justement que les réfugiés devaient retourner dans leurs pays par la suite.  Nous aurait-on là aussi menti ?

Cette politique honteuse confirme le fait que l’immigration est et a toujours été « l’armée de réserve du capitalisme », comme disait Marx, utilisée pour faire pression à la baisse sur les salaires au détriment des travailleurs français et dans le seul but de générer plus de profit. C’était aussi le discours de Georges Marchais dans les années 70 et 80. Aujourd’hui, seul le Front national s’oppose à l’immigration de masse et souhaite protéger les travailleurs français.

Bien sûr nous avons cette chaîne de distribution dans notre département. Même dans ma ville.  Cette politique  se fera sans moi. La Seine et Marne compte aussi  beaucoup de petits commerces, beaucoup de producteurs auprès desquels vous pouvez trouver pas mal de chose.

Et je ne sais pas pour vous mais moi mon choix est fait.

 

Fabrice Paris, responsable du canton de Savigny-le-Temple