Communiqué du FN77 suite à l’incendie dans un campement de Roms Porte de Clignancourt

Ce matin vers 11 heures, la peur s’est ressentie parmi les habitants de la rue des Poissonniers. Les étudiants et lycéens de la Porte de Clignancourt les ont aussi entendues : deux explosions déclenchant un incendie ravageur dans un camp sauvage de Roms. La police, les pompiers et services d’urgences ont réagit rapidement et cet incendie a finalement été maîtrisé, qu’ils soient ici remerciés pour leur efficacité. Une scène effrayante pour les riverains : une épaisse fumée noire s’est engouffrée dans les rues et  logements alentours. Le boulevard Ney a été paralysé avec une circulation impactée.

D’après les débuts de l’enquête ces explosions seraient survenues à cause de bouteilles de gaz entreposées dans le camp. Heureusement, aucun mort n’est à déplorer mais pour combien de temps ?

Les camps sauvages de Roms sont illégaux. Par conséquent il est évident que ces camps ne sont pas contrôlés et représentent un danger. Un danger pour l’environnement mais aussi pour les Français. Un danger inadmissible et qui ne devrait pas exister. La question des Roms a été passée sous silence pendant trop longtemps afin de masquer à l’opinion publique la lâcheté et l’incompétence de nos élus face à ce fléau.

En Seine-et-Marne les camps de Roms ne sont pas inconnus de la population. Il suffirait de citer le camp sauvage installé dans le Bois de Grâce à Champs-sur-Marne et qui nargue la population en s’installant parfois dans un bois et parfois dans l’autre. Que vous dira-t-on lorsqu’un drame comme celui de la Porte de Clignancourt se reproduira dans une forêt de notre Seine-et-Marne ? Nous nous pourrons dire que cela pouvait être évité en appliquant purement et simplement la loi : il ne doit y avoir aucun camp sauvage dans nos forêts. Les conseil régionaux et départementaux le savent mais n’agissent pas ! Depuis trop longtemps la population de Seine-et-Marne doit compter avec une triple  menace permanente : une menace sanitaire, environnementale et sécuritaire. Des feux incontrôlés sont allumés dans les forêts que des familles empruntent chaque jour ! La sortie d’Émerainville est dans un état déplorable qui détruit l’image de la ville et encourage les riverains aux pratiques les plus dangereuses pour contourner les immondices qui défigurent les trottoirs ! La sûreté des citoyens doit être la priorité et le devoir de chaque élu, il est temps qu’ils s’en rappellent.

L’enquête nous dira le fin mot de cette histoire mais aujourd’hui, nous avons, une fois de plus, une fois de trop, la preuve que la question des camps sauvages de Roms ne peut plus être évitée car elle représente un danger pour notre environnement et pour votre sécurité qui n’est pas acceptable.

Seule Marine Le Pen pourra remettre la France en ordre !

 

Emile Dujardin.