Chelles Bleu Marine

Commémoration indigne

 

François Mitterand avait dit «On peut choisir n’importe quelle date, sauf le 19 mars!». La signature des accords d’Evian, N’a PAS mis fin à la guerre en Algérie. Au contraire dès le lendemain de cet accord des dizaines de milliers de civils, français d’Algérie ont disparus, ont été assassinés, torturés, massacrés et mis à mort par le FLN socialiste. Contrairement, à ce que les médias essayent de nous faire croire, cette date n’est pas celle de la paix, mais celle d’un déchainement de violence inouï. Il s’agit de crime de guerre envers une population civile innocente, et pour lequel les protagonistes n’ont jamais été condamnés.

M.Hollande est le premier Président de la République à commémorer cette date ; il fait encore une erreur, une fois n’est pas coutume ! Car le 19 mars 1962, en plus d’être une défaite du gouvernement de l’époque, ne marque même pas la fin de 10 années d’hostilité. Depuis ce 19 mars 1962, la France a abandonné une grande partie de son territoire et de ses richesses, et l’armée française a connu la plus ignoble forfaiture de son histoire : être restée l’arme au pied et avoir laissé assassiner sous ses yeux, et par ordre, des dizaines de milliers de pieds-noirs et de harkis.

Est-ce convenable de célébrer une telle date alors que les cicatrices de passé sont encore si visibles et si douloureuses ? Quel pays aujourd’hui, se réjouirait de célébrer une défaite ?

Ces harkis et ces français d’Algérie qui n’ont pas eu d’autres choix que de fuir la terre où ils étaient nés, afin d’échapper à la mort qui les attendait certainement, s’ils restaient chez eux en Algérie.

Commémorer cette date, c’est, donc, porter atteinte et violer la mémoire des harkis, des anciens combattants français et autres rapatriés d’Algérie.

Le groupe Chelles Bleu Marine regrette qu’une fois encore Monsieur Rabaste, n’affirme pas sa différence et s’associe à une politique socialiste de clientélisme.

 

Chelles Bleu Marine

Avril 2016

 

 

Mascarade politique à la nouvelle intercommunalité « Paris-Vallée de la Marne »

En mars 2014, les élections municipales ont permis l’élection de deux élus Front National au sein du conseil municipal ainsi que d’un élu à la communauté d’agglomération « Marne et Chantereine ». La création de la super intercommunalité « Paris-Vallée de la Marne » au 1er janvier 2016, a modifié la donne ! En effet, la ville de Chelles n’a plus que 16 représentants au sein de la nouvelle intercommunalité, au lieu de 19 précédemment ; Et par conséquent plus aucun élu FN au sein de cette collectivité . Volonté politique de vouloir écarter le seul élu FN du regroupement ou coïncidence du redécoupage. Le doute existe…

Mais, ce qui nous choque plus particulièrement, c’est la comédie qui s’est joué, le 20 janvier dernier, lors du premier conseil de la nouvelle intercommunalité. En effet, le nouveau conseil communautaire est composé de 65 élus, et c’est là qu’intervient la coalition RPS ! Une seule candidature pour le poste de Président de l’intercommunalité « Paris-Vallée de la Marne » : Paul MIGUEL (ex président PS du Val Maubuée) . Une seule candidature c’est déjà surprenant,mais que Monsieur RABASTE, maire de Chelles du groupe LR, annonce que Les Républicains ne présentent pas de candidats car ils souhaitent travailler main dans la main avec M. MIGUEL, et invite donc les élus LR à voter pour le SEUL candidat en lice, est plus que choquant ! P. MIGUEL est élu avec 64 voix POUR !

La suite est très intéressante, et oui ! Le nouveau président annonce alors la nomination de ses 13 vices-présidents, et nous avons la surprise de voir notre maire Monsieur RABASTE nommé vice-président en charge des transports et du Grand Paris, ainsi qu’un certain nombre d’autres élus LR.

A ce stade, plus aucun doute, il y a avait bien eu coalition. Accords et arrangements avaient bien eu lieu en amont, et l’absence préméditée de la seule vraie opposition,celle du FN , laissait la part belle à l’RPS.

 

Chelles Bleu Marine

Mars 2016

 

 

 

Encore des promesses ?

 

Les chellois s’interrogent ! En effet, lors de sa campagne pour les élections municipales Monsieur Rabaste dénonçait une urbanisation trop dense et non maitrisée, criait « STOP AU BETONNAGE ! » et promettait « qu’il était temps de faire de Chelles une ville à taille humaine afin de lui rendre son harmonie et son âme »

Certes, au début de sa mandature Monsieur Le Maire a annulé le projet de construction de 52 logements sociaux en centre-ville. Mais depuis qu’en est-il ?

Aujourd’hui, nous constatons que les constructions sur Chelles s’intensifient, et nous voyons sortir de terre de nombreux bâtiments. Notamment celle qui se situe à l’angle de la rue Adolphe BESSON et rue Saint Bathilde qui assombrie l’environnement et augmente encore la population du centre-ville.

Ces programmes de constructions étaient-ils antérieurs à l’élection de Monsieur RABASTE à la tête de la ville de Chelles ou les promesses d’arrêt de bétonnage n’étaient-elles que des promesses de campagne? Par ailleurs, un nouveau programme de logements neufs livrables en 2018 est prévu à l’angle de l’avenue François Miterrand et de la rue du Dr Douarre, qui gonflera encore les effectifs de notre ville. Dans ce cas qu’en est-il de Chelles ville à taille humaine promis par Monsieur Le Maire !

Il est vrai que la situation financière de la SEM M2CA, oblige certainement la municipalité à proposer des nouveaux logements afin d’honorer les dettes de cette société ; cependant, les chellois aimeraient obtenir des réponses quant à l’avenir esthétique, l’harmonie visuelle et le respect des espaces verts qui font du centre-ville de Chelles un lieu agréable.

 

Chelles Bleu Marine

Novembre 2015

 

 

 

Trop c’est trop 

Il est aujourd’hui difficile de trouver à Chelles un restaurant qui ne soit pas Halal !

Outre les trop nombreux Kebab ou grec implantés un peu partout sur le territoire, qui propose une restauration rapide peu équilibrée et dont la viande est bien évidemment Halal, on constate désormais une recrudescence de restaurants proposant également une alimentation Halal : Pizzerias, Fastfoods, restaurants chinois, restaurants japonais … Tous se mettent au « Halal ». Le problème est que les chellois qui sont d’une autre confession religieuse n’ont pas le choix dans ces restaurants : c’est Halal ou pas !

Est-ce une façon commerciale d’attirer une clientèle plus large, en affichant « Halal » ? Malgré tout le doute existe vrai halal ou halal commercial ?

Une autre inquiétude est apparue depuis l’ouverture au mois d’Août 2015 d’une banque islamique à Chelles. Cette agence est la première du genre en France. Alors on peut se demander pourquoi à Chelles ? Y aurait-il sur notre territoire une population assez importante pour justifier l’ouverture de cette banque ?

Certes il existe déjà des banques étrangères, mais ce qui surprend dans celle-ci c’est le rappel à la religion, en effet, cette agence propose des placements selon les règles de la Charia (loi qui régit l’islam) apriori ouverts à tous. Mais un placement assurant le rapatriement lors d’un pèlerinage à la Mecque vise une cible de clientèle bien particulière !

Noorassur, communique énormément par voie de presse et veut rassurer la population, cet excès de communication rassure-t-il vraiment quand on sait que cette agence bancaire islamique intègre une salle de prière ? Est-ce la fonction d’une banque que de proposer aux habitants un lieu de pratique religieux ? Dans ce contexte, il est légitime que les chellois s’interrogent et s’inquiètent de la véritable fonction de cette banque ?

 

Le groupe Chelles Bleu Marine restera vigilant quant aux actions de cette « banque » !

Octobre 2015

 

 

 

 

Vers une fermeture de l’agence SNCF de Chelles ? Tiers lieu contre agence SNCF !

 

 

Alors qu’au dernier conseil municipal du mois de juillet, Monsieur Rabaste et son équipe annonçait un projet de création d’un tiers-lieu, en partenariat avec la SNC F, la rumeur court que l’agence SNCF de notre ville fermerait ses portes au plus tard fin 2016.

Qu’est ce qu’un tiers lieu ?

A l’origine, l’idée était de créer des lieux permettant aux travailleurs indépendants de ne pas rester isolés chez eux et de pouvoir trouver un espace permettant la socialisation et l’échange. Les tiers lieux sont donc des points de rencontre et de travail nomades.

On peut penser que cet espace génèrera des créations d’emplois, mais si on analyse la définition d’un tiers lieu, cet endroit n’est donc qu’un lieu de rencontre des travailleurs, donc des personnes ayant déjà un emploi. Poudre aux yeux ?

Cette proposition de tiers lieu de la SNCF n’est-elle pas une façon de cacher la fermeture définitive programmée de l’agence SNCF de notre ville.

Cette fermeture implique, bien entendu, que les chellois devront retirer leur billet de train grande ligne dans la gare grande ligne la plus proche soit Paris Gare de l’Est ou Marne–la-Vallée-Chessy. Comment fera une personne non véhiculée ? Ou non titulaire du PassNavigo ? Comment feront les personnes ne disposant pas ou ne sachant pas se servir d’Internet pour trouver les informations sur leur voyage ?

Il est nécessaire de réagir à cette fermeture pour que les chellois puissent continuer de profiter de ce service de proximité. L’équipe Chelles Bleue Marine reste mobilisée pour le bien-être de ses concitoyens.

Nous vous souhaitons une bonne rentrée.

 

Chelles Bleue Marine

Septembre 2015

 

 

Une Société d’Economie Mixte (M2CA) qui coûte très cher à la ville et aux Chellois !

 

La Société d’Economie Mixte Marne et Chantereine Chelles Aménagement (M2CA) est une Société dédiée aux opérations de développement urbain de Chelles et du territoire de la Communauté d’Agglomération de Marne et Chantereine ; Elle a été créée en 1990, et a permis l’aménagement de la zone de l’Aulnoy alors en friche et de la ZAC de la Madeleine. Cette société affichait jusqu’en 2010 un résultat positif et les projets étaient rentables.

2010 fut la dernière année où les résultats de M2CA ont été positifs, avec un chiffre d’affaires de 1 341 978 euros et un résultat net de 95 734 euros. En 2011 le chiffre d’affaires est devenu négatif avec un déficit de 389 325 euros et un résultat de – 51 363  euros ; Que s’est-il passé en 2010 ?

La société s’est très lourdement endettée, alors que ses revenus d’activités diminuaient. Le dernier projet « Côté Parc », lancé en 2011 fût un fiasco. Même si les 17 logements ont trouvé acquéreur, la société a découvert que les logements ne répondaient pas aux normes et que l’immeuble comportait de nombreuses malfaçons (notamment la hauteur sous plafond).

C’est à la fois une catastrophe humaine mais aussi financière, autant pour les particuliers qui ont versé la quasi-totalité des fonds, que pour la ville de Chelles qui a dû les indemniser, car malgré la découverte de malfaçons dans la construction dès 2013, celle-ci s’est, malgré tout, poursuivie jusqu’en janvier 2014

Pourquoi les dirigeants de l’époque n’ont-ils pas réagi ? Pourquoi avoir laissé les compte de la Société M2CA se dégrader jusqu’à atteindre un résultat négatif de plus de 3 millions d’euros.

Car fin 2014, M2CA affiche un résultat net déficitaire de 3 129 882 euros, c’est la 4ème année consécutive que cette société affiche un déficit.

Les chellois sont en droit de s’interroger ; Malversations ? Mauvaises gestions ? Incompétences des dirigeants ? Ou encore désintérêt pour l’avenir de cette société, du moment qu’elle rapportait de l’argent à ses dirigeants ?

Une même personne à l’origine de ce projet, cumulant les fonctions de Président de la Société de promotion de ce projet et de Président de la Société M2CA, n’était-ce pas dangereux ?

Alors que la Société M2CA est au bord de la liquidation pure et simple, la nouvelle municipalité va tenter de la sauver, à la demande de ses créanciers, en recapitalisant la SEM M2CA à hauteur de 2 millions d’euros. Les projets à venir permettront-ils à cette société de rééquilibrer ses comptes ? Ou alors la SEM M2CA court-elle à la catastrophe et la ville de Chelles avec ?

Il est temps d’apporter aux Chellois des réponses, car c’est leur argent qui est investi dans cette société.

 

Chelles Bleue Marine

Juin 2015