Pontault-Combault Bleu marine

Décembre 2017

Au dernier conseil municipal, les élus FN ont voté la motion en faveur des emplois aidés. Même si ces derniers sont peu nombreux sur la ville, leur suppression par le Gouvernement porte un rude coup budgétaire aux collectivités locales. Pensons aux petites communes qui n’auront pas les moyens financiers de supporter un accroissement de leur masse salariale par ce transfert de charges.

Avec la suppression prochaine de la taxe d’habitation, amputant une part importante des recettes aux communes, celles-ci seront financièrement asphyxiées. Comment maintenir la qualité des services publics à ce prix ? Macron, c’est la casse sociale !

Rappelons toutefois à Mme Delessard et à sa  majorité socialo-écolo-communiste que Macron, qu’ils critiquent aujourd’hui, a été élu en mai dernier avec leur total soutien ! L’arroseur arrosé !

 

Octobre 2017

 

Pontault Bleu Marine rend hommage à l’un de ses fidèles amis, Hugues D . qui nous a quittés cet été suite à un arrêt cardiaque. Rapatrié, originaire d’Oran, il a fait parti de ces générations d’Européens qui ont bâti l’Algérie Française. Depuis 1830, La France a  construit les routes, les voies ferrées, édifié les villes, les écoles les hôpitaux, lutté contre les épidémies par la vaccination, aboli l’esclavage pratiqué par les ex-occupants ottomans, développé le commerce, alphabétisé les populations, émancipé la femme indigène.

Non, la colonisation ne fut pas un crime contre l’humanité comme le prétendit Macron, mais une formidable aventure humaine qui permit à l’Afrique de prendre son envol. Comme le reconnaitra en 1999 Ait Ahmed, chef historique du FLN repenti : « Avec l’Algérie française, c’était le paradis ! Des fleurs, des fruits, des légumes partout…Maintenant, nous manquons de tout ! »

S’il doit y avoir repentance de la France, alors ce doit être vis-à-vis des pieds noirs et harkis lâchement abandonnés : l’exil pour les uns et la mort assurée pour les autres

 

 

juillet 2017

Les élections législatives de juin dernier auront consacré la victoire du parti d’Emmanuel Macron, qui avec 30 % au premier tour des législatives aura 80 % des députés ; Avec le scrutin majoritaire à deux tours, le Front national malgré ses millions d’électeurs n’aura qu’une poignée de députés pour le représenter.

Deux poids deux mesures ou la démocratie confisquée par les élites bien pensantes.

« En Marche » nos propose la « suppression » de la taxe d’habitation, actuellement collectée par les communes. Avec des budgets toujours plus étriqués, qui peut croire que les villes pourront se priver de leur principale recette sans conséquence ? cette immense perte fiscale forcera en contrepartie les conseils municipaux à augmenter d’autres impôts comme la taxe foncière, payée seulement par les propriétaires. Cette mesure ciblera les classes moyennes, véritables vache à lait des gouvernements successifs de droite comme de gauche.

Quant à la hausse de 1,7 % de la CSG prévue cette année, elle entrainera mécaniquement la baisse des retraites des placements et des salaires.

Macron, nous l’annoncions, ce sera Hollande en pire.

Mars 2017

La municipalité socialo-communiste avec le soutien des élus Républicains s’était félicitée en septembre 2016 de l’accueil de 180 migrants répartis entre Pontault et Roissy, pour quelques semaines.

Plusieurs mois plus tard, ces sans papiers sont toujours logés, blanchis et nourris à l’hôtel au frais des contribuables.

Avec près de 5,5 millions de chômeurs, 3,8 millions de mal logés dont plus de 100 000 SDF, 8 millions de compatriotes vivant sous le seuil de pauvreté, nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde !

À Pontault, la misère existe sous nos yeux : succès accru des restos du cœur, squat de SDF à carrefour city, retraités vivant dans l’extrême dénuement avec des pensions dérisoires etc.

Au Front national, nous réclamons l’application de la Préférence nationale et européenne pour l’octroi des aides sociales, des logements sociaux et de l’emploi. Rappelons que cette loi, aujourd’hui abrogée fût instaurée par le gouvernement radical-socialiste d’Hédouard Herriot, en 1932.

Autre temps, autre mœurs !

Le 23 avril, voter utile, c’est voter Marine !

Janvier 2017

Les élus municipaux du Front National vous présentent leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2017.

Dans cinq mois, vous aurez la possibilité d’élire un nouveau président de la République. Face à Marine Le Pen, de vieux chevaux de retour tels que Valls et Fillon, respectivement premiers ministres calamiteux de Hollande et Sarkosy. Pourquoi feraient-ils demain ce qu’ils n’ont ni su, ni voulu faire hier lorsqu’ils étaient au pouvoir ? Ces candidatures de pâles doublures sont un leurre, visant à duper les électeurs.

Un vent nouveau a soufflé en 2016 sur le monde par le retour des Etats nations.

Le Brexit, l’élection de Donald Trump, l’émergence des pays de l’Est souverains, comme la Hongrie ou la Pologne refusant l’invasion des migrants etc. nous laissent à penser que 2017 sera riche d’espérance.

A ce titre, l’Obs, hebdomadaire de la gauche bien pensante a publié courant décembre deux pages sur le FN à Pontault. D’après la journaliste, le FN s’apprête de nouveau à faire un tabac face à l’exaspération de la population. Acceptons la bonne augure !

Novembre 2016

Etait-il opportun de programmer, dans le contexte des attentats islamistes, un spectacle municipal intitulé « ici, in noie des algériens » autour des événements du 17 octobre 1961 ? A cette date, de violents affrontements opposèrent à Paris les forces de l’ordre aux indépendantistes algériens qui déferlèrent sur la capitale, alors que leur manifestation était interdite par le gouvernement français. Une trentaine de victimes du côté algérien furent alors à déplorer.

Rappelons qu’à cette époque, la France était en guerre contre les indépendantistes du FLN, qui multiplièrent les attentats contre les Européens aussi bien en Algérie qu’en métropole. De 1957 à 1961, 44 policiers furent lâchement assassinés par les fellaghas.

C’est dans ce contexte d’extrême tension que les forces de l’ordre réprimèrent cette manifestation anti-française.

Assez de cette repentance ethno masochiste et d’auto flagellation. Les socialistes attisent la haine !

Un hommage aux harkis, soldats français musulmans, honteusement abandonnés par la France au moment de l’indépendance en 1962 et massacrés par la suite par le FLN eût été plus judicieux.

Juin 2016

Etrange évolution des usages en place dans nos écoles. Incapables d’assumer financièrement le coût des photocopies pour les élèves, nous trouvons l’argent pour financer l’acquisition de tablettes numériques !

Bien entendu tout progrès est le bienvenu et loin de nous l’idée de vouloir rester en dehors de toute évolution technique permettant la diffusion du savoir, mais avec quels moyens ?

Ah oui, c’est certainement possible grâce aux économies réalisées sur les photocopies !

Jean-Pierre Martin

Président du groupe « Pontault Bleu Marine »

Mai 2016

Lors du vote du budget Madame le Maire, en réponse à notre interrogation, nous a indiqué ne vouloir réduire aucune subvention, puisqu’elle les juge toutes indispensables. Nous en prenons acte, même si nous regrettons ce choix qui aurait sans doute permis d’alléger un peu nos impôts locaux, ceci pour le bien être d’une bonne partie de nos concitoyens.

Nous sommes navrés de constater que la volonté politique privilégie quelques intérêts individuels plutôt que le bien collectif.

Jean-Pierre Martin

Président du groupe « Pontault Bleu Marine »

Avril 2016

L’impôt foncier nouveau verra nos citoyens taxés un peu plus…

Combien de petits retraités font des petits boulots pour survivre pendant que d’autres obtiennent tout sans rien faire ?

Vous vous glorifiez de ne pas augmenter la part communale des impôts locaux…C’est vrai mais:

En période de crise chacun surveille ses dépenses et les minimise.

Les responsables de la commune devraient en faire de même et diminuer de ce fait les dépenses les moins indispensables. 

Nous pensons qu’une diminution significative de la fiscalité locale est possible si l’on veille à ne pas subventionner n’importe quelle association.

Il est difficile en effet de demander encore des sacrifices quand dans le même temps l’exemple qui devrait venir d’en haut ne suit pas.

Jean-Pierre Martin

Groupe Pontault Bleu Marine

Février 2016

Les taxes de toutes natures rognent sur notre pouvoir d’achat.

Combien de retraités Pontellois-Combalusiens font des petits boulots pour survivre?

Vous vous glorifiés de ne pas augmenter les impôts locaux depuis quelques années, c’est vrai, et pourtant,

En période de crise, nous vivons différemment, attentifs à chacune nos dépenses.

Les responsables de la commune devraient y réfléchir et amputer les dépenses les moins indispensables. 

Nous pensons qu’une diminution significative de ces impôts locaux est possible en échange de quelques avantages accordés à certaines associations de loisirs peu sollicitées.

Accepter des sacrifices, oui mais dans le même temps, montrer l’exemple.

Jean-Pierre Martin

Président du groupe « Pontault Bleu Marine »

Décembre 2015

Les 6 et 13 décembre prochains les élections régionales vont vous permettre de vous exprimer.

Ne vous laissez pas berner par les accomplissements en trompe l’œil «pass  navigo à 70€ » ou encore par les promesses d’élus qui sont avant tout préoccupés par leurs postes et indemnités confortables.

Bartolone ou Pécresse, même combat, mêmes élites, mêmes politiques, même moule.

Face à ces apparatchiks du système UMPS, une alternative réelle s’offre à vous, le choix des valeurs bleu marine, les valeurs de Saint Just.

La sécurité dans les transports, la scolarité, l’entreprenariat, autant de sujets à améliorer pour une politique régionale de qualité.

Rappel : Notre permanence se tient le dernier samedi de chaque mois au 88 avenue de la république, 1er étage, de 10h à 12h.

Jean-Pierre Martin

Président de groupe

Novembre 2015

L’impôt foncier nouveau verra nos citoyens taxés un peu plus…
Combien de petits retraités font des petits boulots pour survivre pendant que d’autres obtiennent tout sans rien faire ?
Vous vous glorifiez de ne pas augmenter la part communale des impôts locaux…C’est vrai mais:
En période de crise chacun surveille ses dépenses et les optimise.
Les responsables de la commune devraient en faire de même et diminuer de ce fait les dépenses les moins indispensables.
Nous pensons qu’une diminution significative de la fiscalité locale est possible si l’on veille à ne pas subventionner n’importe quelle association.
Il est difficile en effet de demander encore des sacrifices quand dans le même temps l’exemple qui devrait venir d’en haut ne suit pas.

Jean-Pierre Martin
Groupe Pontault Bleu Marine